Karine Bonacina

L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse est un établissement public du Ministère de l’Environnement, dédié à la préservation de l’eau. Elle perçoit des redevances auprès des usagers de l’eau.

Chaque euro collecté est réinvesti auprès des collectivités, acteurs économiques et agricoles pour lutter contre les pollutions et mieux utiliser l’eau disponible, à travers un programme pluriannuel d’intervention. L’agence encourage les acteurs locaux à adopter des démarches collectives et concertées (Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau, Contrat de Rivière, …) pour concilier les usages (eau potable, irrigation, loisirs…) et préserver les milieux. Elle mobilise les acteurs et apporte son expertise pour promouvoir l’innovation.

L’agence organise aussi la concertation entre les collectivités, les usagers et l’État sur la politique de l’eau. Elle s’appuie sur deux Comités de Bassin, Rhône-Méditerranée et Corse, véritables “parlements de l’eau”, constitués de représentants des décideurs et de toutes les familles d’usagers de l’eau : collectivités, agriculteurs, industriels, associations… Tous sont parties prenantes et décisionnaires. Ce sont ces comités qui établissent pour 6 ans les  programmes d’actions de l’Agence de l’Eau.


Le 11ème programme “Sauvons l’eau !” intègre les nouveaux défis pour l’eau. L’adaptation des territoires au changement climatique en est l’axe fort et se décline en 4 priorités pour agir là où il y a urgence :

  • Lutter contre toutes formes de pollution pour poursuivre l’amélioration de la qualité des eaux ;
  • Mieux partager et économiser l’eau dans un contexte où la disponibilité de la ressource diminue et les sols s’assèchent ;
  • Redonner à nos rivières leur fonctionnement naturel, sauvegarder les milieux humides et littoraux et préserver la biodiversité ;
  • Accompagner la structuration des services publics d’eau et d’assainissement vers une gestion durable.

L’Agence de l’Eau a signé un contrat et s’engage à financer les acteurs du territoire. Il s’agit du contrat de rivière Cèze et Gard-Rhodanien 2019-2024, animé par le Syndicat Mixte ABCEZE et dans lequel l’Agglomération porte ou accompagne des actions qui s’inscrivent dans nos priorités, notamment :

  • Protection de 3 captages prioritaires contaminés par des pollutions diffuses,
  • Mise en conformité d’ouvrages d’assainissement des eaux usées devenus vétustes ou saturés avec la mise en place de traitements plus poussés,
  • Renouvellement de réseaux d’eau potable pour lutter contre les fuites et le gaspillage,
  • Restauration et renaturation des cours d’eau.

 

“D’autres actions ou réflexions sont identifiées pour les années à venir, notamment en terme d’aménagement du territoire, sur des objectifs identifiés par l’Agglomération : la désimperméabilisation des sols par exemple, afin de favoriser l’infiltration de l’eau et la recharge des nappes d’eau souterraine, dans un contexte où une des ressources en eau locales très sollicitée, la Cèze et sa nappe d’accompagnement, est devenue déficitaire.”

 

Accès direct

Réseaux sociaux