Les Centres de Loisirs vers un retour à la normale

La crise sanitaire que nous traversons a bouleversé le fonctionnement des Centres de Loisirs, au même titre que beaucoup d’autres activités. Après un été passé dans le Gard Rhodanien, la rentrée s’organise.

C’est un été tout particulier que viennent de passer les enfants des centres aérés du Gard Rhodanien. Face à la crise sanitaire, la décision de ne pas organiser de séjour s’est imposée d’elle-même. Pour Bruno HARFI, Coordinateur des accueils de loisirs : « Durant le confinement, nous n’avions aucune visibilité pour se projeter. L’organisation des séjours impliquait d’engager beaucoup d’argent sans aucune certitude. Nous avons fait le choix de privilégier l’accueil du quotidien. »

Les protocoles sanitaires sont arrivés très tard (le 19 juin) et il a fallu s’organiser rapidement pour accueillir les enfants cet été. L’objectif étant d’en accueillir un maximum, des salles supplémentaires et des locaux scolaires ont été mobilisés.

En termes d’animation, ce sont les intervenants sur site qui ont été privilégiés par rapport aux sorties. Du coup, cela a profité aussi à l’économie de loisirs locale : chaque euro dépensé a profité au territoire.

Les équipes ont également été renforcées sur le principe d’un groupe = un animateur. Tout a été fait pour que les enfants se régalent et passent de bonnes vacances en toute sécurité !

Cet été, 1.450 enfants ont fréquenté les centres de loisirs, soit une baisse de 10% qui s’explique par l’absence de séjours. Deux « colonies apprenantes » ont été mises en place avec des enseignants pour les enfants issus des quartiers prioritaires.

 

Pour la rentrée scolaire, les inscriptions se déroulent comme chaque année auprès des centres de loisirs des communes. Selon les cas, par mail, par téléphone ou sur place sur rendez-vous.

Les centres de loisirs, garants de la sécurité des enfants et des personnels, ont tout organisé pour accueillir les enfants dans les meilleures conditions, avec une vigilance accrue sur les bonnes pratiques de la collectivité et l’entretien des locaux.

Bonne rentrée à toutes et tous !

Chaque année, le 1er juillet est historiquement la date à laquelle les tarifs des centres de loisirs s’adaptent et subissent une légère augmentation. Cette année, les élus ont décidé de ne pas appliquer cette augmentation.

Accès direct

Réseaux sociaux